Bienvenue sur le site pour parents adolescents et jeunes adultes
Nouveau numéro : 077 474 73 37 Nouveau site en préparation, revenez !
https://www.facebook.com/groups/jeunesparentsch/
Accueil > Surmenage

Surmenage

samedi 9 juillet 2016

Ce qui suit est aussi valable pour les papas, mais je rédige au féminin. Les hommes, cet article s’adresse aussi à vous !

Maman ado ou jeune adulte, sans formation, que faire ?
Notre association a pour but de favoriser la formation professionnelle des jeunes parents, que ce soit des études secondaires ou tertiaires, par voie d’études ou d’apprentissage. En effet, une mauvaise formation, l’absence totale de diplôme est une cause de pauvreté. En Suisse, ce serait même la raison numéro une (études de Caritas : « Risque de pauvreté n°1 : une mauvaise formation ! », Jeannine Silja Volken et Carlo Knöpfel, Editions Caritas, Lucerne, 2004). Gardez en tête que cet article se veut préventif, et qu’en faisant attention à soit, et en évitant de cumuler trop d’activités, la formation en étant parent est possible.

Qu’est-ce que le surmenage ?

C’est l’excès de stress et de fatigue. C’est un état où la personne perd ses repères et est angoissée. Elle ne sait plus par quoi commencer et le travail semble énorme. Le surmenage n’est pas identique au burn out. En effet, le burn out est l’extrême état qui survient après le surmenage.

Constater que l’on est en surmenage peut permettre d’éviter le burn out. Il s’agit, pour des parents étudiants, d’être plus attentifs à ses limites.

D’après le site "www.qualitedevie.espacedoc.net", la limite est mince entre fatigue et surmenage. Je vous invite à faire une visite prolongée de ce site complet, il contient aussi un tableau qui permet de se reconnaître.

Et si je constate que je suis surmenée ?

Il faut réaménager son quotidien et revoir les priorités. Les questions à se poser sont, par exemple : accorde-t-on encore assez de notre temps à notre (nos) enfant(s) ? A-t-on de la marge au niveau des résultats ou l’échec se pointe-t-il ? Fait-on trop d’activités annexes ? A-t-on trop prévu de sorties avec les copines, ou justement, pas assez ?
Si le surmenage implique des dysfonctionnements physiques, comme des troubles de la digestion, du sommeil ou des angoisses, il est important d’en parler à son médecin et peut-être de s’arrêter quelques jours, afin d’éviter le congé maladie à long terme.

Comment prévenir le surmenage ?

En tant que parents étudiants, il se peut que vous travailliez encore à côté de vos études : c’est peut-être trop. Si les autres étudiants ont déjà parfois de la difficulté à travailler à côté des cours, les étudiants qui ont charge de famille ne peuvent pas se permettre de travailler encore, ou alors il faut que les horaires de cours soient allégés ! Si vous avez besoin de rentrées financières, essayez de travailler plutôt sur les périodes de vacances et n’hésitez pas à faire vos demandes de bourses, de subsides et à entamer une recherche de fonds pour prendre en charge une partie de vos frais.

Vouloir tout assumer seul, c’est bien, mais si vous constatez que cela vous fatigue à l’extrême, que vous avez toujours l’impression d’avoir un retard non rattrapable sur vos cours ou que votre enfant ne sait plus qui vous êtes, tirez la sonnette d’alarme ! Ecrivez à contact@jeunesparents.ch pour la Suisse.
Nous ne pourrons pas faire de miracles mais pourrons vous aider à envisager des solutions pour votre organisation.

Fixez-vous des priorités et respectez vos rythmes biologiques :
http://www.qualitedevie.espacedoc.net/index.php?id=50] Ne cherchez pas à tout faire parfaitement, acceptez qu’il y ait des imperfections.

Faites fonctionner votre entourage, vous avez sûrement des parents, des amis ou de la famille qui peuvent parfois vous soulager. Ne craignez pas les coups de main par fierté. On vous répond " tu as voulu ton enfant, tu l’assumes " ? Vous pouvez répondre qu’assumer seul, personne ne le peut. Les parents qui ont un âge habituel pour avoir des enfants se font aussi aider pour la garde de leurs enfants et pour des conseils éducatifs et d’organisation.

Parfois, si vous êtes en couple et aux études, il peut être judicieux d’étudier chacun son tour. Toutefois, il faut bien voir les limites de ce système : en cas de séparation, celui des deux qui aura mis ses études entre parenthèse risque de patauger. Il faut en être conscient, mais cela ne veut pas dire renoncer à tout prix à cet arrangement. Un couple moins stressé aura une meilleure ambiance et les chances de tenir seront augmentées.

Quelques articles sur Internet, d’où sont puisées les infos :

http://www.noburnout.ch/
http://www.qualitedevie.espacedoc.net/index.php?id=283
http://www.web-libre.org/dossiers/surmenage,4313.html

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Piwik Web 2.0 stats |